Le laboratoire

[\Le laboratoire de Physique et Mécanique des Milieux Hétérogènes (PMMH, UMR 7636) est une unité de recherche expérimentale multi-disciplinaire dans les domaines de la mécanique des fluides et des solides (ingénierie), de la physique, de la biologie et aussi de la chimie.

Son champ d’action s’étend de la recherche fondamentale aux applications, avec des relations importantes avec le monde industriel principalement autour de l’innovation dans les procédés.

Le laboratoire regroupe environ 80 personnes : 30 chercheurs et enseignants-chercheurs permanents, 7 ITA et BIATSS, environ 30 doctorants et 6 à 8 post-doctorants. Le laboratoire accueille en outre 25 visiteurs étrangers par an (pour une durée entre 1 semaine et 2 mois).

L’originalité du PMMH, qui a forgé une identité particulière dans le paysage de la recherche française, est d’avoir fait le choix de se positionner aux interfaces des disciplines. Le PMMH est principalement reconnu pour son activité expérimentale mais la présence de théoriciens est aussi une chance pour le laboratoire.

Cette identité particulière du PMMH a été construite sur un grand nombre de très petites équipes en forte interaction les unes avec les autres ainsi qu’avec de nombreuses autres équipes ou chercheurs en France et dans le monde (USA, Allemagne, Espagne, Angleterre, Pologne, Chili, Argentine, Chine,…).

Les principaux pôles de recherche du PMMH s’articulent autour de la mécanique des fluides et de la mécanique des solides. Beaucoup de thématiques développées au PMMH ont la particularité d’utiliser des concepts issus de ces deux domaines scientifiques (interactions fluides/structure, dynamique des interfaces et mouillage) mais aussi de s’interroger de manière plus fondamentale sur la physique de la matière au voisinage des transitions de blocage (rhéologie des fluides complexes, matière molle, matériaux vitreux et granulaires). Il n’est donc pas étonnant qu’une partie récente de l’activité scientifique se soit dirigée récemment vers des thématiques multidisciplinaires empruntant leur questionnement à la biophysique et la biomécanique (dynamique des réseaux d’actine, fluides bactériens, hydrodynamique de nage des insectes, des poissons et des micro-robots, croissance racinaire dans les sols) où beaucoup de ces concepts trouvent leurs applications./]

Avis de l’HCERES sur le PMMH - 2018 :

"Le laboratoire PMMH est reconnu internationalement pour son excellence scientifique dans l’ensemble des thématiques qu’il couvre. Il a su à la fois maintenir au plus haut niveau de la recherche les domaines historiques (hydrodynamique et milieux granulaires) et développer de nouvelles thématiques où il apporte un regard original. On peut parler dans le domaine de la mécanique physique d’un « style PMMH », reconnu internationalement comme un héritier du « style De Gennes ». Ce style se caractérise à la fois par des expériences pertinentes et élégantes, et par un souci constant de trouver des modélisations au bon niveau de complexité.
Ce style s’incarne dans les quatre grandes thématiques du laboratoire : hydrodynamique, interfaces, matière molle et biophysique, et mécanique physique. Par une combinaison de questionnements anciens et structurants et de floraison de sujets nouveaux et divers, le laboratoire allie un socle solide de compétences reconnues, et une réactivité impressionnante. Cet alliage inhabituel s’incarne dans un mode de fonctionnement très original, où les chercheurs sont associés à différentes thématiques plutôt que partitionnés dans différentes équipes, et où les processus décisionnels sont du type « bottom up » qui défient les structurations administratives. Ce mode de fonctionnement atypique est consubstantiel à la stratégie scientifique du laboratoire et contribue à son attractivité, et à sa créativité aux quatre tutelles, qui doit absolument être conservé, crée une ambiance d’émulation beaucoup plus saine que la compétition féroce pour quelques rares postes que l’on voit trop souvent à l’œuvre. L’ensemble des caractéristiques scientifiques et organisationnelles du PMMH en fait un point singulier dans le paysage français, mais les résultats en termes de créativité, de visibilité et d’attractivité témoignent de la pertinence du modèle et conduisent à recommander de le conserver en l’état puisque, de lui-même, il est capable d’évoluer."

Haut de page

Informations Pratiques

Laboratoire : 01 40 79 45 22
Directeur : Philippe Petitjeans
Administratrice : Frédérique Auger (01 40 79 45 22)
Gestionnaire : Claudette Barez (01 40 79 58 53)
Courriel : dir (arobase) pmmh.espci.fr

Nous rendre visite